le buste d'une femme trompée

Vie de Femme Episode 12 – Femme trompée

Sujet Ô combien important et particulièrement délicat, tant cette notion de Tromperie est une blessure très profonde chez la Femme. Nous allons voir plus bas pourquoi, mais avant revenons-en à notre chère Monique.

Lors de l’épisode précédent, elle a découvert par hasard que le sexe pouvait être une arme bien dangereuse.

Bien qu’à des années-lumière de se douter que le simple fait qu’une petite gâterie qui passe sous le nez de son Marcel puisse générer tant de dégâts (dans son cerveau englué dans la frustration)Monique commence à soupçonner sérieusement son Marcel. Le fameux instinct féminin mais aussi et surtout cette fameuse manie de fouiller dans les portables.

jeu de cartes

Monique questionne alors sa mère au sujet des Hommes. Sauf qu’elle n’est pas plus calée que sa fille et au détour d’une discussion, Maman va finir par lâcher à Monique que son propre père n’a pas toujours été le plus fervent des fidèles.

Et là, c’est (et oui ! déjà) le drame ! Monique se revoit vers 15 ans, et voit le sol de sa chambre de fillette se dérober sous ses pieds.

« Mon papa ! Ce héros ? Avec ses gros bras protecteurs et son cœur d’artichaut !Aller vulgairement fricoter avec une moins-que-rien (chais pas pourquoi mais généralement, les maitresses, c’est toujours des moins-que-rien) Il NOUS a trompées. Toutes les 2… »

STOOOOOP !

panneau attentionAlors là faut qu’on m’explique. On parle de quoi là ? Tromper  sa femme c’est ça ? Aller faire de la sexualité en cachette avec quelqu’un d’autre. C’est bien cela ?

Parce que là, on parle d’une fille qui apprend que son père a fait du Hum Hum avec une autre femme que sa mère. Ca aussi c’est tromper ? Clairement pas. Alors si tel est votre cas, j’en suis sincèrement désolé mais je préfère traiter cette problématique – Vie de Fille en quelque sorte – dans la 2e saison de ma série. Là, on va se reconcentrer sur la Femme trompée si vous voulez bien.

affiche du film un elephant ca trompe enormementQuasi sûre des cornes que son Marcel s’efforce de lui faire pousser, Monique va se demander tout naturellement où ça a dérapé. Elle va trouver très facilement des bonnes copines (trompées aussi généralement) pour lui dire que les mecs sont tous les mêmes, tous des salops.

Ensuite, vient le moment où elle va se remettre en question, se plonger dans la mésestime d’elle-même. Et comme, même sans chercher bien loin…

Une Femme arrivera toujours à se trouver un grief bien pourri pour se l’attribuer

C’est là qu’est le drame parce que …

 se remettre en question
C’est super de manière générale

mais PAS LA !

C’est déjà la cata dans le couple, si en plus on va titiller ce qui nous fait perdre toute confiance en soi, on est cuit. Et pour longtemps ! Pas d’auto-flagellation. OK ?

Commençons plutôt par aller balayer chez MÔssieur Marcel avant de se plonger dans une introspection qui a déjà démarré plusieurs dizaines d’années auparavant.

C’est qui ce Marcel d’abord ?
A qui avais-je vraiment affaire !

La voilà la 1ère question à se poser. Sereinement plutôt que de s’attaquer à lui par un procès aussi expéditif qu’une catapulte moyenâgeuse.

« Dis Marcel, pourquoi t’es allé faire Hum Hum avec cette pouffiasse de mademoiselle Gisèle ? »

Bon généralement, la lâcheté de l’Homme fait que vous risquez d’avoir très peu de son et très peu d’image. Alors, détachez-vous un instant. Posez-vous des questions sur Lui. Cherchez déjà à savoir à quel niveau votre Marcel ce situe

AWARE
HOMO-ERECTUS
HOMO-HABILIS
CRO-MAGNON

On va tout vous dire, mais avant, une question s’impose …

ETES-VOUS PRETES A
OUVRIR LES YEUX ?
OUI ? OK ON Y VA

Habilis trompe. Sachez-le. Et s’il ne trompe pas c’est uniquement parce qu’il n’en a pas l’occasion et/ou les capacités. Mais aujourd’hui avec tous les sites de rencontres clandestines du genre Gleeden, JeContacte.com, VictoriaMilan… il existe même un site qui propose de louer des chambres d’hôtel pour quelques heures en milieu de journée et en toute confidentialité !

dayuse le site

– RESERVATION SANS CARTE BANCAIRE –
énorme !!!

Aujourd’hui malheureusement ou fort heureusement, tout est fait pour que les gens agissent en fonction de ce qu’ils sont au fond d’eux-mêmes et selon leur niveau d’évolution du moment. Alors, dayuse.com comme les autres sites a déjà fait péter des milliers de couples mais le cocufiage est de loin le plus vieux travers de l’Homme et de la Femme.Un homme - unique raison qui pousse les femmes a se faire la guerre

J’ai connu beaucoup d’amies, femmes trompées, qui un jour, se sont retrouvées de l’autre côté de l’armoire. Devenues maitresses à leur tour, elles ont oublié les jugements passés sur ces « briseuses de couple » qu’elles traquaient et matraquaient sans relâche. Aujourd’hui, elles n’ont pas lâché leur gourdin et continuent de pilonner… leur rivale Régulière –  cette bobonne qui sait même pas faire jouir son mari. Pourquoi tant de haine ?

Je fais un rêve pieux.
En même temps c’est aussi ça Happysphere
Ca utopise !

Je fais le rêve que chaque Femme trompée cesse de s’étriper avec la maitresse de son conjoint. Je fais le rêve qu’elle cesse de chercher des griefs chez elle. Je rêve qu’elle cesse de rivaliser avec cette autre Femme qui a eu pour seule faute de succomber au même charme masculin.

EPOUSE ET MAITRESSE PARTAGENT LE MEME DESIR MASCULIN

Je fais le rêve que chaque Femme reconnaisse la faiblesse et la lâcheté chez l’homme qu’elle aime. Je rêve qu’elle parvienne à forcer son conjoint à se positionner courageusement face à sa frustration sexuelle.

logo de la série vie de femme

Je fais le rêve que les Femmes – trompées ou non – cessent de se déchirer l’une l’autre – de se déchirer tout court

– K

Vous souhaitez vous inscrire et recevoir GRATOS par email tous les prochains épisodes …

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

les chipendalles

Vie de Femme Episode 5- Et les mecs dans tout ça ?

Nous voici bien lancés dans cette 1ère saison de ma série Vie de Femme et vous avouerez Mesdames que, jusque-là, le Mâle en a pris pour son grade (qui a dit « c’est bien fait pour lui » ?) : Homme de Cro-Magnon, Sexe, Mensonge et Playstation, dragueur invétéré qui se contrefout de la Femme… Et bien aujourd’hui je vais peut-être vous étonner en vous parlant un peu de l’Homme et en vous disant que, aussi primitif qu’il puisse être, se cache en lui un petit cœur d’artichaut tendre et fragile. Mais avant cela, petit préambule d’usage

voile de vie de femme la série[petit préambule d’usage] Je ne cherche pas à dédouaner l’Homme. Encore une fois, je donne la lumière sur des choses que je constate. Libre à vous d’en prendre ou d’en laisser à votre guise et libre à vous de commenter bien évidemment. C’est ça aussi HappySphere.

voile double de la série vie de femmeEt l’Homme dans tout ça hein ? Et bien ma foi il fait ce qu’il peut et selon son (faible) niveau de conscience. Et souvent, il peut pas grand chose le pauvre.

Prenez un cas, au hasard, Marcel – 28 ans de Gennevilliers, Supporter du PSG et ouvrier dans une usine de briques. Un peu timide, il fréquente un groupe de potes, grandes gueules, qui se la racontent tous les samedis après le match, à la buvette chez Gilou.

« Ouaih, et vazy que hier j’ai baisé Machine comme ceci…
et que l’autre, je lui ai fait la brouette tonkinoise comme cela… »

Le Marcel lui, pas Cro-Magnon pour un sou, il respecte la Femme. Un brin poète, il en a quand même un peu marre de s’acoquiner qu’avec ses 5 doigts. C’est qu’à lui aussi ça l’travaille dans le cal’but ! Et quand au hasard d’une discussion avec une Monique (charmante, avec toutes ses dents), il finit par voir que, même si elle a apprécié ses 18 boites de 1 kg de pralines, ses 12 bouquets de fleurs achetés chez Total et ses peluches gagnées à Lunapark,  elle finit par se faire tringler par Gérard, un Homo-Habilis qui la traite comme une moins que rien et qui, le samedi d’après, se la raconte brouette tonkinoise et tout et tout . . .
Comprend plus rien le Marcel !

Équation à UNE grande inconnue pour Marcel

La femme comment ca marche

« Alors ça veut dire quoi ?
Que moi aussi je dois faire le bâtard avec les meufs ? » 

. . . se lamente Marcel, seul devant son miroir en se tartinant
le crâne de Pento avant un rancart ave’ la cousine à Monique

[petit sondage pour la route]

C’est cette frustration qui, couplée à notre fierté de coq, nous fait basculer (dans la mesure du possible) de Cro-Magnon à Homo-Habilis.

Certes Marcel est supporter du PSG
mais lui aussi il a le droit de baiser. Merde !

Et là 2 possibilités pour l’ami Marcel :

le chiffre UnIl ne parvient à dompter ni sa timidité ni sa peur de la Femme et bientôt sa frustration va l’engloutir au point d’en faire un adepte de YouP_ _ N et du Latex
(cas très répandu chez les informaticiens – vous moquez pas, j’ai été informaticien j’vous f’rai dire)

le chiffre 2A force de persévérance, de lectures sur le Net et/ou avec le concours de bonnes cousines dans la famille, il parvient à séduire et commence à chopper de plus en plus. Et là c’est Et Viva España !!!

Mais l’un dans l’autre, on parle plus de se soulager ou d’assouvir sa frustration que d’un réel plaisir. Il n’est pas question de choix dans tout ça. Il est un mot de vocabulaire qui revêt un caractère vital dans ma vie et que je voudrais vous partager (c’est cadeau) :

Jouir

Au passage, je souhaite que mes proches (femmes, enfants, amis…) jouissent autant qu’ils le peuvent. Et bien, allez savoir pourquoi, ce joli verbe Jouir, véritable ode à l’enthousiasme, est devenu, dans le langage courant, synonyme de Ejaculer. Verbe qui désigne l’expulsion d’un liquide biologique (sic).

Comprenez bien une chose Mesdames (nous les mecs, on le sait déjà toute façon) :

Le fait d’éjaculer n’est d’AUCUNE façon GAGE de jouissance ni de plaisir*

*ATTENTION ça veut PAS dire JAMAIS
Ca veut juste dire que c’est pas systématique

A ce stade de l’évolution, l’Homme est aussi emmerdé que la Femme face à sa sexualité. Alors c’est vrai que lui, il n’a ni le jugement de la société, ni l’honneur de la famille sur ses épaules (deux fardeaux ô combien impactants chez la Femme) mais il est nettement moins équipé cérébralement pour aller chercher  la solution qui est en lui.

comment apprendre a jouir pour l'hommePour cette raison (plus que par une solidarité masculine hasardeuse), j’éprouve de la sympathie et même de l’indulgence pour ces vieux « voileurs » de la moindre petite parcelle de féminité, ces castreurs de Femmes, aigris et rabougris par une frustration qui les a menés toute leur vie durant

Femmes vous êtes belles !

logo de la série vie de femmeNext…

Mais qui vois-je poindre à l’Horizon ? N’est-ce pas l’Homo-Erectus qui, tel son phallus, cherche à se dresser au devant d’un futur plus jovial ?
Ca se pourrait bien . . .

 – K

Vous souhaitez vous inscrire et recevoir GRATOS par email tous les prochains épisodes …

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Les sketch des inconnus

Vie de Femme Episode 4- L’Homo-Habilis

Maintenant qu’on sait combien la frustration influe sur l’état d’esprit de l’Homme, on va dépasser le stade de Cro-Magnon et découvrir enfin son successeur : L’Homo-Habilis. Je peux d’ores et déjà vous dire qu’il représente la plus grande menace pour la Femme. Mais d’abord, commençons par le commencement.

comment se manger des rateauxGénéralement, ce 2e stade de l’évolution masculine réside dans une très (voire trop) longue expérience sur le terrain de l’Homme de Cro-Magnon. A force de se ramasser ses dents, à force de faire des  flaques en tous genres et à force de se manger les pires râteaux en toutes circonstances, l’Homme de Cro-Magnon finit par développer des facultés nouvelles, le plus souvent de façon empirique. Et il découvre ainsi, sans trop comprendre, certaines habiletés qui lui permettent enfin d’arriver à ses fins et de pénétrer le triangle des Bermudes.
L’Homo-Habilis comprend qu’à force de diversifier ses canaux, il finit par pêcher quelque chose.

« J’ai pas forcément chopé la truite que je visais mais bon
la morue ça reste comestible »

Du coup, n’écoutant que sa frustration, ce dragueur invétéré va parfaire ses techniques d’approche de la Femme et toucher dans le mille (désolé, pas fait exprès) de plus en plus souvent. Alors, tout comme son prédécesseur, les agissements de l’Homo-Habilis à l’égard de la Femme ne sont gouvernés que par son bas-ventre. Et comme Cro-Magnon, lui aussi ne porte que peu d’égard à la condition de la Femme, si ce n’est la disponibilité de ses organes génitaux. Sauf que lui, il baise. Et de plus en plus.  Admirant son tableau de chasse avec fierté, il pense qu’il est arrivé à dompter la Femme (ce qu’il croit).

l'homme de Dim

En réalité, le fait de côtoyer la gent féminine plus souvent (que du latex), le Mâle s’habitue à cette créature qui lui fait de moins en moins peur au fil du temps. De zone de stress il passe à zone de stretch en présence d’une Femme. Du coup, il amasse inconsciemment toujours plus d’informations sur le Sexe Opposé.

Généralement l’Homo-Habilis est un pôle d’attraction très fort pour les Femmes empreintes d’une blessure d’humiliation

Ce faisant, l’Homo-Habilis finit par mettre le doigt par pur hasard sur cette plaie encore béante et constate à son grand étonnement que la Femme lui devient accessible voire docile par ce biais. . .
Et là, c’est le drame !

Se servant de ce point de grande faiblesse, le Sujet assouvit la sienne (la frustration) au détriment d’une Femme, qui elle, plonge dans la détresse la plus totale.

couronne d'amourElle se voyait Reine dans ses yeux, elle finit par comprendre avec pertes et fracas qu’elle n’est qu’une simple roturière sexuelle

Ne sachant pas à qui elle avait vraiment affaire et pensant que tout est sa faute, elle va ranger cette nouvelle aventure ratée dans son panthéon des fiascos amoureux, aggravant encore plus sa blessure.

[petit conseil] Mesdames, après un raté avec un mec (dragueur-né qui s’est bien foutu de votre gueule et qui vous a largué juste après vous avoir sautée), posez-vous la seule question qui vaille d’être posée : qu’aurait-il fait de différent si c’était une autre ? Ca met un coup dans les parties de notre égo mais la réalité est que, face à un Homo-Habilis vous n’êtes qu’une N ième candidate préposée à l’assouvissement de sa frustration. Et croyez-moi, en réalité c’est aussi triste pour lui que pour vous.

Attention, je ne dis pas qu’il ne peut y avoir de sentiments ou que tout cela est mauvais. Je pointe juste le niveau d’évolution de l’Homme et par là même, sa(son) (in)capacité de considérer la Femme au-delà de sa frustration sexuelle à lui.

[GRAND CONSEIL]

Essayez TOUJOURS de savoir
à qui vous avez affaire !

Si j’ai dit dans mon préambule que l’Homo-Habilis était la plus grande menace pour la Femme, c’est justement parce c’est parfois extrêmement difficile pour elle de le déceler. Son habileté (dont j’ai tiré son nom) lui permet d’accéder à des blessures chez la Femme (sans rien comprendre je précise) et d’arriver à ses fins sans même être démasqué. Et le temps qu’elle s’en rende compte, le « mal » est fait. Il est déjà passé à la suivante.
Mais bon, dites-vous bien que ça n’est pas si grave. Maintenant vous savez comment ça marche et que vous n’y êtes pour rien 🙂 Cool non ?

logo de la série vie de femmeNext…

Bonne nouvelle Mesdames, il existe des solutions accessibles à toutes pour se prémunir contre le Grand Requin Blanc. C’est d’ailleurs l’objet des prochains épisodes de Vie de Femme.
A tutti !

 – K

Vous souhaitez vous inscrire et recevoir GRATOS par email tous les prochains épisodes …

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

les hommes ne pensent qu'au sexe

Vie de Femme Episode 3- La frustration sexuelle

Nous avons fait la connaissance de l’Homme de Cro-Magnon lors de l’épisode précédent et je vous avais indiqué le nom de son successeur dans la chaine de l’évolution, à savoir l’Homo-Habilis mais avant d’aller à sa rencontre, je me dois d’aborder un thème essentiel dans cette chaine de l’évolution masculine : la frustration sexuelle.

Je vais pas m’étayer sur les bouleversements métaboliques qui se produisent à l’adolescence, les hormones et tout ce qui suit…  mais je voudrais tout de même aborder le moment où  le jeune ado qui rentre dans la vie pré-adulte voit mûrir en lui, une toute nouvelle sensation : les pulsions sexuelles. Je me cantonnerai ici aux pulsions hétérosexuelles si vous n’y voyez pas d’objection (non pas que le monde gay ne m’intéresse pas mais c’est, je pense, assez différent).

Je commencerai par une banalité :

Toute personne sur Terre, homme comme femme, éprouve des désirs sexuels

– Kamel ABID

 

« Wawooo ! Bravo Kamel ! On est bien avancés là dis-moi. Tu serais pas abonné à Pyscho Magazine toi ? » Une petite seconde ! J’arrive. Je disais donc, tout le monde éprouve des désirs. Et dans notre monde occidental et capitalistique courant, si je m’hasardais à transformer la Chose du sexe en valeur marchande, je dirais que selon qu’on soit une Femme ou un Homme, l’offre et la demande ne sont pas complètement équitables. Je parle bien des premières années d’entrée dans la vie sexuelle. Un peu de calme les neurones en surchauffe, je m’explique.  Prenons un mec de 18-20 ans (on va dire CSP dans la moyenne) qui cherche à faire de la sexualité. Son marché est plutôt compliqué et assez restreint. Alors qu’à l’inverse, une nana du même âge, a devant elle une offre aussi variée qu’accessible en un claquement de doigts. Elle peut sortir le soir n’importe où, même habillée comme Marie Ingals, y’aura toujours des gusses pour tourner autour à un moment donné. Je ne dis pas que tout est facile pour vous Mesdames (je connais le jugement que l’on porte sur la Chose du sexe sur les Femmes). Je dis juste que le marché est totalement désavantagé pour l’Homme. Rajoutons à cela, le jugement sur les Femmes justement… généralement la Femme doit se préserver, éteindre ses désirs sexuels pour rester digne et conserver l’honneur de la famille (à c’qu’on dit). Et, cherchant à se faire respecter dans sa virginité (héritée d’une Marie célèbre de l’Histoire), elle va par là même amoindrir le marché du mec, déjà pas au beau fixe.

La crise du Sexe Mâle !le marché du sexe

Alors c’est vrai, vous allez m’dire qu’aujourd’hui il existe tout pleins de sites et de réseaux sociaux où le sexe est accessible beaucoup plus facilement pour les ados mais vous verrez que le plus souvent, c’est gratuit pour les filles et payant pour les garçons. Quoiqu’il en soit, ce déséquilibre reste important (à mon grand regret).

L’Homme découvre sa vie sexuelle au travers de la frustration
et la Femme en 
contenant ses désirs
Et là, c’est le drame ! 

Quel cocktail plus efficace pour faire croitre la frustration chez l’Homme ?

The mask - Jim CareyLa frustration c’est quoi au fait ? Dans notre cas, c’est une pulsion sexuelle qui ne se contrôle pas et qu’on ne parvient pas à assouvir définitivement. On essaye alors de l’atténuer : masturbation (j’en ai connu qui se masturbaient plus de 30 fois par jour – Zizou, si tu nous regardes ), plan Q (quand ça marche)… mais aussitôt cette frustration dissipée dans le deuil d’une petite mort, elle reprend son méticuleux et immuable travail de sape sur son sujet favori, le Mâle. C’est de là que vient cette croyance selon laquelle l’Homme a toujours envie. A ce stade de l’évolution, c’est + un besoin de se soulager qu’une réelle envie de plaisir. Et j’vais vous dire, même lui, souvent, il ne fait pas la différence.la-frustration-c-la-victoire-du-mal-etre

[petite histoire perso] Une fois, mon amoureuse et moi avons fait une virée touristique au Cap d’Agde. Oui oui , touristique ! D’ailleurs si ça vous intéresse, un jour j’vous raconte. Toujours est-il que nous voilà sur la fameuse Baie des cochons. . . j’peux vous dire qu’elle porte bien son nom.

Nous voilà donc sur la plage, bras-dessus/bras-dessous, nous en allons, marquant le sable de nos pieds légers que les petits roulis de la mer s’amusent à éclabousser (hey, poète le Kamel quand il veut)

. . . et v’là tipas qu’on tombe nez-à-nez (euh… nez-à-nez c’est une façon de parler hein) avec une armée d’actifs sexuels en tout genre. Hormis le spectacle quelque peu orthodoxe, une chose me frappe : les hommes qui grouillent par dizaines paressent terrassés, accablés… limite en souffrance après leurs ébats alors que les femmes elles, rayonnent de sérénité et de plaisir.

Mais la voilà la démonstration de mon équation de la frustration !

Même les Cro-Magnons les plus fournis en femelles éprouvent plus un besoin de soulagement qu’un réel épanouissement dans le sexe !

logo de la série vie de femmeNext…

Cette notion de frustration est un élément essentiel dans la prise de conscience, autant pour la Femme que pour l’Homme. D’ailleurs, je vous invite à regarder les spectacles de Fellag sur YouTube. L’humoriste et poète algérien appelle ça, les problèmes sextuels. Il décrit notamment comment cette frustration se perpétue de génération en génération au bled. A mourir de rire.

Promis. Prochain épisode, on passe à l’Homo-Habilis.

– K

Vous souhaitez vous inscrire et recevoir GRATOS par email tous les prochains épisodes …

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

poupee de sexe

Vie de Femme Episode 2 – L’Homme de Cro-Magnon

Lors de l’épisode précédent, on a vu que les hommes n’étaient pas forcement tous les mêmes. Maintenant, vous allez sûrement me dire « OK Kamel, j’t’ai bien lu, ils sont p’t’être pas tous les mêmes mais des Stromae, ça court pas les rues non plus ». Et là vous marquez un point car vous avez parfaitement raison et on va voir pourquoi un peu plus loin.

L'homme comment ca marche

Dans mes diverses vies, j’ai le plus souvent baigné dans des mondes 100% masculins. Dans le sport (sur le terrain, dans les stades…) pendant plus de 20 ans et je peux vous garantir que les discussions de vestiaire sous la douche (allez, il suffit que je dise ça et ça bave déjà… lol) c’est le lieu rêvé pour étudier le mâle dans toute sa splendeur. Bon, rassurez-vous, à cette époque, j’étais pas en mode analyse anthropologique et tout le tintouin. J’étais juste un jeune mâle, con parmi les autres et c’est bien longtemps après (une fois devenu aware) que tout cela est remonté à la surface. Et ça me permet aujourd’hui de le partager avec vous et ça c’est cool 😀

Dans le quartier aussi – Ô lieu de la testostérone. La violence masculine nocturne dans laquelle j’ai baigné au quotidien est venue parfaire ma formation Humaine.

Ayant évolué dans le monde de l’informatique très tôt, où là aussi, on peut pas dire que la Féminité court les rues, j’ai là encore côtoyé du mâle en masse dans ma vie professionnelle.

voile double de la série vie de femmeEt s’il devait y avoir une chose que je retiendrai de tout cela, c’est un phénomène que j’ai constaté dans tous ces milieux masculins pourtant très distincts. Je vous explique. Prenons un groupe composé exclusivement d’hommes. Disons 10 mecs qui discutaient sur un banc à côté de la gare du Sud (bah, en même temps y’avait rien à faire ). On parlait de tout et rien comme d’hab. Et bein il suffisait qu’UNE Femme s’invite dans le groupe pour que toutes les communications soient perturbées. Fusse-t-elle assise près du 10e au bout du banc et bien même la discussion entre le 1er et le 2e se voyait totalement chamboulée elle aussi, du simple fait d’une présence féminine. Et ça bien sûr, les Femmes ne peuvent pas le voir puisque quand elles sont là, ça a déjà changé.

Et ça me le faisait à moi aussi. En quête de liberté absolue (soupirs… idéaliste à l’époque… oui déjà), je me suis demandé comment une simple paire de chromosomes X pouvait altérer ma façon d’être. Que ressens-je ? me dis-je.  D’abord la peur. Une Femme ça intimide. Et + elle est Femme assumée et + elle intimide. Ensuite, la frustration. « Mmmm … j’irais bien la visiter celle-là … en fait j’irais bien visiter n’importe laquelle j’vais t’dire un truc » et là, je citerai un illustre philosophe en la personne de Patrick Timsit :

« Moi mon style de femmes
C’est celles qui veulent
 »

poupee gonflableIl faut bien comprendre que si la virginité chez une Femme est gage de respect et de pureté  (je veux dire dans le monde islamo-judéo-chrétien adepte de la Sainte-Vierge)  chez les mecs c’est plutôt un fardeau dont il faut se débarrasser au plus vite. Dans cet état de conscience, on ne fait pas l’amour. J’vais vous dire, on ne baise même pas. On cherche par tous les moyens à tremper notre machin quelque part, idéalement dans une femme. Preuve en est : le marché de la poupée gonflable n’a jamais connu la crise.

« Cette Madame Poupée presque réelle soulage la frustration et surtout j’ai pas (trop) peur… c’est juste du plastique hhhéééé 😀 »

Certaines poupées valent plusieurs milliers d’euros et il s’en vend des millions à travers le monde chaque année. Le Brésil a même inauguré en 2014 la 1ère Convention Internationale de la Poupée Gonflable (sic). Pour celles et ceux que ça intéresse, y’a un super article des Inrocks là-dessus. Truc de ouf quand même.

voile de vie de femme la sérieOn est là au tout premier stade de l’évolution du Mâle qui peine à ne pas considérer la Femme comme autre chose qu’un morceau de viande, une opportunité où tremper son machin. Je l’appelle l’Homme de Cro-Magnon. Vous en connaissez forcément. C’est le genre qui va déblatérer entre mecs tout ce qu’il peut de « j’te l’ai retournée… j’te l’ai dégommée… je lui ai mis la MI-SERE … avec mon tractopelle » avec en bonus souvent, un Héhé à la fin, genre « content de lui bibi ». C’est avec une grande fierté qu’il va susciter l’admiration de ses comparses au travers d’histoires autant imaginaires que machistes. Mais une fois qu’une FemmeHomoSapiens_0 s’immisce dans le débat… aie aie aie. Ca va être tout d’abord, la grosse flaque puis, une fois la semence aussi vite répandue qu’essuyée, généralement il va chercher du soutien auprès de ses semblables pour attaquer ce double bastion mammaire.

[petit conseil] Allez en soirée dans des cafés, des pubs ou en boîte, posez-vous dans un coin et regardez. J’ai fait ça des dizaines de fois. Vous verrez ce phénomène très souvent. Les hommes s’épaulent comme au rugby (bras autour du cou) et tous vont se mettre derrière le plus « vaillant » dans ses saillies misogynes et tous vont essayer d’y rajouter leur louche. Et donc tout logiquement, 9 fois sur 10, ça rentre bredouille (pas si conne que ça la meuf) et 9 fois sur 10, ça va finir par de la mythologie graveleuse :

« Comme elle était bonne la gonZZZessseuh ! T’as vu ? Elle m’a regardé hein ? Mah c’est pas grave… La salooooope…
je lui aurais mis la moooooort
! »

Quoique nauséabondes, ces insultes stériles ne sont que la traduction masculine d’une détestation de cette peur incontrôlable et surtout d’une frustration non assouvie et croissante.

L’homme de Cro-Magnon ne comprend RIEN à la Femme…

. . .  et souvent son raisonnement simpliste lui fait croire qu’avec juste 3 chiffres de mensuration et une formule généraliste (« Toutes des salopes sauf nos mères ») il en a fait le tour et qu’il connaît tout de sa femelle.  Et comme, seul celui qui sait qu’il ne sait pas, peut accéder au savoir, il est très difficile pour lui de sortir de cette analphabétisme sur la Femme.

Son impact sur le Monde

Un poil plus malin que lui, le successeur de l’Homme de Cro-Magnon est l’Homo-Habilis. On fera sa rencontre plus loin dans la série. Tous deux règnent en Maîtres sur la Terre depuis des millénaires.

A eux deux, ils ont façonné le monde selon leurs propres forces et faiblesses vis-à-vis de la Femme. Le Mâle supplante la Femme physiquement. Il s’est donc servi de sa force pour assouvir ses frustrations sexuelles et cantonner sa semblable selon les peurs qu’elle suscite en lui.
Dénigrement, brutalité, viol, humiliation, voile, enfermement… autant de sorts réservés à la Femme par cet Homme de Cro-Magnon totalement lâche et inconscient de ses agissements et des maux qu’il occasionne à la Terre toute entière.

logo de la série vie de femmeNext…

Rassurez-vous, le temps faisant son effet, il se peut que la petite fleur qui est en lui éclose et ouvre l’accès aux stades suivants d’évolution.
A la bonne heure.

K

Vous souhaitez vous inscrire et recevoir GRATOS par email tous les prochains épisodes …

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.